Birame Soulèye Diop, ministre de l’Énergie, du Pétrole et des Mines : « C’est peine perdue de me parrainer un combat de lutte »

Les promoteurs de la lutte sont prévenus. Ils ne devront pas attendre les ministres pour rentabiliser leur journée de lutte. Le ministre Birame Soulèye Diop les met déjà en garde. Il ne faudra pas compter sur lui pour monnayer son combat de lutte.

Une nouvelle manière de gouverner, de nouvelles règles, un Sénégal nouveau, c’est ce que prône le régime du Président Bassirou Diomaye Faye, élu le 24 mars dernier et installé le 2 avril au Palais. Le nouveau chef de l’État veut rompre avec les vieilles habitudes. Et il a le soutien de son gouvernement de ce point de vue. C’est ce qui justifie d’ailleurs la sortie de son ministre de l’Énergie, du Pétrole et des Mines, Birame Soulèye Diop. Après la prière de la Korité, à Thiès, le ministre réagissait devant les médias. Ainsi, il s’est braqué contre les parrainages des combats de lutte, matchs de football et autres manifestations. « Vous ne verrez aucun ministre de ce gouvernement dans une arène pour parrainer un combat de lutte ni un baptême encore moins un match de football. Je le dis clairement. Puisque nous sommes au service du Sénégal. C’est peine perdue de parrainer Birame Souleye Diop une manifestation. Que tout le monde se rassure, nous allons travailler dans le calme et dans la sobriété comme l’a recommandé le président de la République Bassirou Diomaye Faye réconforté dans sa position par le Premier ministre, Ousmane Sonko. Nous allons nous remettre dans le droit chemin tout en recadrant les choses. Nous sommes conscients des enjeux, les Sénégalais également. Et ils vont nous accompagner dans cet objectif », a averti le ministre qui n’a pas encore pris fonction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *