Lutte Tv

Bombardier avait-t-il senti sa défaite ?

Les commentaires sont nombreux en faisant allusion d’un combat arrangé entre Reug Reug et Bombardier. Nous ne partageons pas cette idée de combine. Mais nous avons l’impression que Bombardier n’était pas venu pour battre Reug Reug, ce dimanche, à l’arène. Les faits semblent confirmer notre remarque. Le B52 est venu dans l’arène à 17h, l’heure de sa convocation. Après un passage de l’enceinte, il est allé choisir l’emplacement de son cumukay. Sur place, il est allé s’installer sur une chaise. À côté de lui, 5 bouteilles de 20 lutteurs, même pas à moitié remplies d’eau bénite et 10 autres bouteilles de 10 litres. C’est l’arsenal mystique de Bombardier ce dimanche.

Assis, le lutteur ne s’est jamais levé jusqu’à l’heure de son touss. Il revient et regagne sa chaise, il fera un va-et-vient pour étirer ses bras. Il revient sur sa chaise et ne sait plus lever jusqu’à l’heure de son combat. Il regagne l’enceinte, se verse ses bouteilles en moins de deux minutes et le voilà prêt à en découdre.

Malgré le froid qui règne ces temps-ci, à Dakar, à part durant son touss, le B52 ne s’est pas réchauffé durant tout le long du programme. Durant le combat, Bombardier s’est laissé aspirer et il n’a rien fait pour s’en sortir. Modou Lô et Balla Gaye 2 ont pratiquement eu la même prise que Reug, mais Bombardier les a tous opposé un refus catégorique ce qu’il n’a pas fait ce dimanche. Ainsi, il perd facilement le combat. Sa plus facile défaite de sa carrière, très probablement.

Ajouter un commentaire