Lutte Tv

De Gaulle, père de Boy Niang 2 : « Mon fils a la bénédiction de ses parents »

Premier supporter de son fils, Boy Niang 2, père De Gaulle a brisé le silence après la défaite de son héritier devant Modou Lô, lundi, à l’arène nationale. Hier, le papa de Boy Niang 2 a reçu la presse chez lui. Il est revenu sur la défaite, il salue et remercie Modou Lô tout en réconfortant son lutteur. De Gaulle, remonte le moral à son fils, mais il dément, également, les propos malsains qu’on lui prête après la chute.

« Boy Niang 2 a perdu dans la dignité »

« Je vais commencer par remercier tous les Sénégalais, ma famille, celle de mon épouse et nous remercions le bon Dieu. Je salue tous les chefs religieux. Je rends encore grâce à Dieu. C’est la loi du sport. Dans un combat, il faut prévoir la victoire tout comme la défaite. Modou Lô était venu pour vaincre tout comme Boy Niang 2. Dieu a donné la victoire à Modou Lô, nous lui formulons nos remerciements et nos prières. Je passe le salut à sa sainte mère. Et je prie pour le repos de l’âme de son père. Boy Niang 2 est mon fils. Il a perdu. Mais il reste digne. Il battait les fils d’autrui, hier (avant-hier), il a perdu. Mais il reste un croyant. Et il remercie Dieu. Il est un fils que je remercie chaleureusement. Je le dis haut et fort. Il a ma bénédiction. Nous gardons foi en Dieu. Qu’il comprenne que l’avenir est devant lui. Qu’il redouble d’efforts. Le meilleur reste à venir. »

« Il n’y a pas de honte à perdre un combat »

« Il n’a que 33 ans, il a perdu devant son grand-frère. Et il doit revenir plus fort. La carrière d’un sportif n’est pas longue. Donc, il faut éviter certaines choses. Nous étions des anciens lutteurs. Aujourd’hui, nous nous fréquentons entre anciens. Demain, les Modou Lô, Balla Gaye 2, Eumeu Sène, Ama Baldé, Tapha Tine, Reug Reug vont marier leurs enfants entre eux. Donc, tout doit rester dans le cadre du sport. Il n’y a pas de honte à perdre un combat. Qui ne fait pas d’erreur ne perd pas un combat. Modou Lô a été battu, Balla Gaye 2 a été battu, Boy Niang l’a été. Boy Niang 2 a la bénédiction de ses parents. Je prie encore pour lui. Il n’a rien perdu. Nous remercions tout le monde, les supporters venus de la Gambie, tout le monde. »

« Je n’ai jamais insulté Boy Niang 2 après la chute »

« C’est lors de ces moments difficiles qu’un sportif se forge. Qui ne goûte pas la difficulté ne peut pas apprécier la vraie valeur du bonheur. Après la chute, je suis venu vers lui pour lui dire qu’il avait perdu et qu’il fallait rentrer à la maison. Mais il y a des sites qui soutiennent que je l’ai insulté, ce qui est faux. J’ai visité la Mecque et je ne ferai plus jamais certaines choses. Vous ne m’avez pas vu porter un blouson. Vous ne m’aviez pas vu accompagner Boy Niang lors de son Touss, pourtant je le faisais avant. Mais depuis que je suis revenu de la Mecque, j’ai cessé tout cela. C’est Boy Niang 2 qui m’a amené en pèlerinage à la Mecque. Je n’ose plus insulter qui que ce soit encore moins mon fils. Moi De Gaulle, de son vrai nom Malick Ngom, je ne sortirai plus jamais des insultes de ma bouche. Boy Niang 2 n’a rien à dire à part rendre grâce à Dieu. Il doit garder sa foi. Car après tout, sa carrière va prendre fin un jour. Et après la retraite, il va continuer à rester croyant. Donc, il faut dès à présent se mettre sur cette voie de croyant. Ne te décourage pas. Le meilleur reste à venir. »

Ajouter un commentaire