Les athlètes africains sous le charme des chants de l’arène

La lutte est un sport, mais elle renferme une grande partie de culture représentée par les chants, les tam-tams et les danses. Ce qui fait le charme de notre sport national. Le spectacle a ravi les athlètes africains venus disputer les championnats d’Afrique de Beach Wrestling, le week-end dernier, à l’Arène nationale. Les lutteurs venus des autres pays ne sont pas restés insensibles aux chants de Mbayang Loum et les rythmes de Pa Lô. À la fin de la 1ère journée, le samedi, les lutteurs n’avaient pas aussitôt regagné leurs bus. Beaucoup d’entre eux avaient fait une escale devant Mbayang Loum pour esquisser des pas de danse. Le coach marocain n’a pas hésité à solliciter une lutteuse sénégalaise pour qu’elle montre les pas de danse à l’une de ses athlètes. Que dire de cette Ivoirienne aux pas de danse plus rythmés que beaucoup de Sénégalais ? L’ambiance était belle entre athlètes hors des enceintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *