Lutte Tv

Qui sont les nouveaux challengers du Roi Modou Lô ?

Après la brillante victoire de Modou Lô contre Boy Niang 2 lundi dernier à l’Arène nationale, les amateurs de lutte veulent déjà revoir le roi des arènes redescendre dans l’enceinte. Mais contre qui ? Les adversaires ne manquent pas pour le roc des parcelles assainies.

En obtenant sa 22e victoire face au fils de De Gaulle, Modou Lô a confirmé sa suprématie sur le monde de la lutte. Le chef de file de l’écurie Rock Énergie a ainsi réussi à écarter en l’espace de deux mois, deux des plus grands champions du moment à savoir Ama Baldé et Boy Niang 2 pour conserver sa couronne.

Kharagne Lô qui n’a ainsi plus rien à prouver avait déclaré urbi et orbi ne plus vouloir accorder de revanche. En d’autres termes il n’affrontera plus les adversaires qu’il a déjà croisé. Partant de cette déclaration du protégé de Khadim Gadiaga (Président Rock Énergie), son prochain adversaire est donc forcément à trouver parmi les lutteurs de la génération montante si l’on sait qu’il a déjà eu à affronter en plus de Boy Niang et Ama Baldé, les lutteurs de sa catégorie tels que Balla Gaye 2 (deux fois), Gris Bordeaux (deux fois), Lac 2 Guiers (deux fois), Eumeu Sène (deux fois) et Bombardier.

Invaincu depuis huit ans, Tapha Tine en bonne posture pour défier le Roi 

Toutefois il faut souligner que Tapha Tine qui est de la même génération que Modou Lô a pleinement ses chances à jouer alors qu’il se positionne comme l’adversaire qui s’impose au roi. ll est d’ailleurs le seul lutteur de « l’ancienne génération » qui n’a pas encore affronté le roi des arènes. Vainqueur de Bombardier, Eumeu Sène et Boy Niang 2 lors de ses trois derniers combats, le « géant du Baol » est invaincu depuis huits ans. Il est sans doute au sommet de son art actuellement et peut donc espérer enfin décrocher le titre de roi des arènes qui lui échappe depuis le début de sa carrière. Battu par Balla Gaye 2 lors de son premier combat royal disputé en 2013, le colosse de l’écurie Baol n’a jamais été aussi proche de se lancer à la course vers la couronne.

Reug Reug et Sa Thiès en embuscade, Siteu encore dans le flou

Dans la nouvelle génération, Reug Reug et Sa Thiès sont sans doute ceux qui sont les plus en vue du moment. Athlète hors pair et lutteur affirmé Reug Reug (Thiaroye) fait parti des potentiels adversaires de Modou Lô. La « foudre de Thiaroye » peut prétendre s’asseoir à la table des grands puisqu’il a réussi à battre l’épouvantail Bombardier alors que ce dernier avait pris le dessus sur l’actuel roi des arènes Modou Lô lors d’un combat épique en 2015. Avec un riche palmarès de 15 victoires, 2 sans verdict et 1 défaite, Reug Reug avait d’ailleurs émis le souhait de disputer un choc royal même si pour bon nombre d’amateurs il lui faut encore prouver qu’il a les épaules solides en se frottant d’abord à Lac 2 Guiers ou Tapha Tine avant de lorgner le fauteuil du roi.

Sa Thiès lui aussi est un possible adversaire de Modou Lô. Le pensionnaire de l’école de lutte Double Less peut espérer suivre les pas de son frère Balla Gaye 2 et décrocher le titre de roi des arènes s’il venait à affronter Modou Lô. Vainqueur de Reug Reug (après recours) lors de sa dernière sortie, le fils de Double Less se positionne comme un prétendant à la couronne royale. Mieux s’il venait à terrasser son futur adversaire Eumeu Sène (5 mai), aucun lutteur du cercle des VIP ne pourra l’éviter, à fortiori le roi des arènes.

Pour finir Siteu (Lansar) est aussi cité comme l’un des futurs adversaires du roi des arènes même si la tenue du combat entre Kharagne Lô et le Tarkinda n’est pas à l’ordre du jour pour plusieurs raisons. D’abord Siteu est loin dans la hiérarchie par rapport à Reug Reug et Sa Thiès puisque le poulain de Max Mbargane a échoué dans son premier combat face à un cador le 19 novembre dernier contre Lac 2 (défaite par avertissement). Mais aussi il semblerait qu’il a des relations amicales avec Modou Lô ce qui rendrait impossible la tenue de leur combat. Mais comme on dit dans le milieu du Lamb rien n’est impossible !

Wiwsport.com

Souleymane Ndiouck

Ajouter un commentaire