Sanctions financières du week-end : Franc et Bombardier n’ont subi aucune perte

Entre le 1er mai et 5 mai 2024, l’arène nationale a accueilli trois journées de lutte pour 60 lutteurs concernés. Parmi ces 30 combats programmés, seul celui entre Mboul et Ordinateur ne s’est pas tenu à cause d’une blessure du second nommé. Après les empoignades, les lutteurs ont touché leur reliquat ce mardi. Et le CNG n’a pas été clément. Bira Sène et son équipe ont réalisé une ponction de 4.159.000 F CFA sur les cachets des 12 lutteurs que RECORD s’est procuré le montant qu’ils ont perdu.

Ass Cissé, manager de Franc et Alioune Gueye, manager de Bombardier ont récupéré la totalité des cachets de leurs lutteurs. Les deux pugilistes n’ont subi aucune sanction financière. Ce qui veut dire qu’ils n’ont transgressé aucune règle du CNG, mercredi dernier. Bombardier n’est pas à sa première fois. Le B52 n’a pas l’habitude de perdre beaucoup d’argent au CNG. Lors de son combat contre Reug Reug, il n’avait perdu que 50.000 F CFA. Franc n’a pas perdu d’argent grâce à son manager. Ass Cissé estime qu’il a été vigilant au côté de son lutteur. Franc a failli introduire plus de bouteille que permis par le règlement. Mais Ass Cissé était là pour lui rappeler que cela lui coûterait 1.000.000 F CFA. C’est ainsi que le plus de bouteilles ont été inconduites dans le culukaay du lutteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *