Vice-championne d’Afrique et professeure d’EPS : Anta Sambou étale les maux rencontrés par les filles qui pratiquent le sport

Le Sénégal a réalisé un beau tournoi lors des championnats d’Afrique de Beach Wrestling tenus à l’arène nationale du 22 au 23 juin 2024. 8 catégories étaient au rendez-vous : 4 chez les garçons et 4 chez les filles. Le Sénégal a amassé 6 médailles d’or : 3 chez les hommes autant que chez les dames. Safiétou Sambou (-70 kg), Mame Marie Sambou (-69 kg) et Nahamie Sambou (-50 kg) ont assuré l’Or. Seule Anta Sambou a perdu sa finale.

Qualifiée chez les +70 kg, Anta Sambou a été battu en finale par la Nigériane Ebi Biogos (3-2). Pourtant Anta avait mené par 2-0 avant d’être renversée en l’espace de 3 minutes. La Sénégalaise perd la médaille d’or et se contente de la médaille d’argent. Après son combat perdu, la lutteuse s’est exprimée au micro de Lutte TV. Elle souligne les difficultés que vivent les filles qui pratiquent le sport. Elle révèle être une professeure d’EPS et sollicite un appui de la part des autorités gouvernementales. « Je rends grâce à Dieu pour cette médaille. Je suis restée une année sans compétition. C’est en pleine année scolaire que l’on m’a convoquée pour cette sélection. Nous étions en regroupement depuis le 4 juin. Je ne crache pas sur cette médaille d’argent. Parce que d’autres ont quitté leur pays et sont rentrés sans pouvoir décrocher une médaille. Ils rentrent les mains vides. Donc, je suis fier de cette réussite. Le message que j’adresse aux autorités, c’est qu’elles soutiennent encore plus les filles qui pratiquent le sport. Ce n’est pas facile de pratiquer le sport quand on est une fille. Nous allions l’enseignement et le sport. Car je suis professeure d’EPS.  Ce qui nous laisse moins de temps pour les entraînements. Outre le déficit d’entraînement, nous sommes aussi cibles de préjugés. Beaucoup pensent que le sport n’est pas fait pour les filles. Nous vivons des situations difficiles. Nous n’avons pas de sparring-partners. Nous nous levons un bon jour pour aller en compétition. Ce qui rend encore plus difficiles les choses. Vu tout cela, je ne peux qu’être satisfaite de cette deuxième place », a réagi Anta Sambou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *