Lutte Tv

BALLA GAYE 2 VERS UNE MISSION TRÈS DIFFICILE CONTRE EUMEU SÈNE LE 30 JUILLET 2023

Et de deux pour Boy Niang 2 face au « clan Sakho » après sa victoire le 1er jour de l’An face à Balla Gaye, à l’Arène nationale.

L’enjeu était de taille aussi bien pour le jeune pikinois que pour Balla Gaye 2. BN2 «jouait » la totale ou le doublé. Pour cela, il devait venir à bout de son adversaire après avoir triomphé de son jeune frère (Sa Thiès) au stade Léopold Senghor en 2018. Il y a quatre ans. BG2 devait laver cet affront d’abord ; puis rassurer ses supporters après sa pâle prestation face à Gris Bordeaux au mois de mars dernier. A l’arrivée, l’ancien « roi » des arènes a essuyé la 6e défaite de sa carrière. Ce haut fait d’armes porte la signature de BN2. A la suite d’Issa Pouye, Eumeu Sène et Bombardier, Boy Niang 2 s’est payé le scalp de Balla Gaye lors du gala de lutte organisé par Gaston Production en hommage à feu Thione Ballago Seck.Jamais deux sans trois, comme dit l’adage. Tel n’a pas été le cas pour ce coup-ci. La faute (ou le mérite ?) à Boy Niang 2. La troisième sortie du jeune champion pikinois face à une « tête couronnée (Vip) de l’arène a été la bonne. Recalé deux fois de suite par Lac de Guiers 2 et Tapha Tine dans son ascension vers le sommet, BN2 a mis à profit cette dernière et précieuse cartouche pour « passer brillamment » son examen et, cerise sur le gâteau, avec la « Mention Très Bien ». La tâche paraissait immense, voire herculéenne, eu égard au grade, à la valeur marchande, l’aura et la dimension de sa victime fort de son statut d’ancien « roi » des arènes, tombeur de Yahya Diop Yékini resté 15 ans invaincu. Voilà qui donne un cachet particulier à la victoire de la tête de file de l’Ecole de Lutte Boy Niang, du nom de son défunt oncle qui a écrit de belles pages de l’arène sénégalaise.

Gaston Productions, comme à son habitude …

Le premier grand rendez-vous de l’année 2023, amateurs, férus de lutte et amateurs de sensations fortes ne pouvaient rêver mieux que ce derby de la banlieue dont Balla Gaye 2, fort de son palmarès à fois riche et élogieux et Boy Niang 2, un jeune loup aux dents longues, se disputaient la vedette. Le mérite en revient au promoteur Gaston Mbengue et à sa structure Gaston Production prompt à sentir les bons coups au grand bonheur des mordus de «lamb» (lutte avec frappe ». BG2-BN2 en est un. Au-delà de l’obligation d’effacer la tâche noire que constitue la défaite de son jeune frère face à son adversaire du jour, Balla Gaye 2 avait pour mission de marcher sur les pas de ses deux collègues Lac de Guiers 2 et Tapha Tine. Ce deux « têtes couronnées » ont refroidi l’ardeur débordante du jeune champion pikinois de prendre ses aises en Classe Vip, comme eux. C’était sans compter avec la détermination et la forte conviction de Boy Niang 2 de réussir une mission qualifiée de périlleuse, voire impossible face à Balla Gaye 2. Ce dernier a mis à profit les ‘’face to face’’ et autre open press pour exprimer sa volonté de corriger son jeune adversaire. « Dina ko douma, daan ko » (Je vais le corriger puis le battre). Ces propos tenus sur un ton ferme ne prêtaient à aucune équivoque : Boy Niang 2 courait irrémédiablement à sa perte en ce premier jour de l’an face à Balla Gaye 2. Boy Niang entre dans l’histoiremajorité des pronostics étaient favorables au « lion » de Guédiawaye. Ce dernier ne devrait éprouver aucune difficulté à résoudre cette équation. La suite a été tout autre. Et Guédiawaye d’entamer la nouvelle année dans la douleur et la consternation. La faute à BN2 qui a réussi l’exploit retentissant de battre l’ancien «roi » des arènes devant un nombreux public médusé. L’histoire retiendra que Balla Gaye 2 a échoué dans sa première tentative d’en découdre avec les lutteurs de la jeune génération. Yékini avait connu le même sort le 22 avril 2012 face à… BG2 dans son intention d’écrire le 3e tome de sa carrière consacré à cette catégorie de lutteurs.

Une symphonie inachevée…

A l’arrivée, mission réussie pour Boy Niang 2 qui voit trois mois de dur labeur et de privation récompensés au soir du premier jour de l’An 2023. Le voilà désormais dans la cour des grands où il va côtoyer un quatuor composé de ses deux tombeurs (Lac de Guiers et Tapha Tine), Eumeu Sène Gris Bordeaux et un certain Modou Lô. Le camp de BN2 a déjà annoncé la couleur : sa préférence va à l’actuel «roi » des arènes, le Prince des Parcelles Assainies, Modou Xaragne Lô. Toujours sous contrat avec Gaston Production, BG2 n’est pas encore sorti de l’auberge. Pour les besoins de sa quatrième sortie de la saison, il retourne à Pikine face à Eumeu Sène (juillet 2023). Une mission autrement très difficile, voire compliquée pour le « lion » de Guédiawaye qui retrouve un lutteur qui l’a battu à deux reprises.

Lutte Sénégal

Souleymane Ndiouck

Ajouter un commentaire