Respect strict des règles de lutte

Ces interdits aux lutteurs et aux accompagnateurs

Comme aux accompagnateurs Pendant les combats , les arbitres veillent au respect strict des règles de lutte . Ainsi , il formellement interdit

  • d’agresser verbalement ou physiquement un officiel
  • de jeter ou verser sur l’adversaire ou dans son camp un quelconque produit
  • d’aveugler , de mordre , d’étrangler , de cracher sur son adversaire
  • de porter un coup à son adversaire avant le coup de sifflet de l’arbitre , qui démarre le combat et après le coup de sifflet de l’arbitre
  • de donner des coup de pied , de genou , de tête , de coude à son adversaire
  • de porter des coups à la nuque ou aux parties sexuelles de son adversaire
  • de s’enduire le corps de matières grasses
  • de porter des effigies confessionnelles ou politiques
  • de saisir moins de trois ( 3 ) doigts ou les parties sexuelles de son adversaire
  • d’être passif
  • d’abandonner le combat
  • de sortir délibérément de l’aire de combat
  • de refuser de se faire consulter par le médecin en cas de blessure
  • de refuser d’obtempérer aux injonctions de l’arbitre
  • de porter sur soi tout objet pouvant blesser ou faire mal à son adversaire
  • de quitter l’enceinte avant la proclamation officielle du verdict Ces interdits sont valables en lutte avec et sans frappe . Par ailleurs , il est interdit de gifler ou de porter un coup à son adversaire en lutte sans frappe . Toute infraction à ces interdits est passible d’un avertissement public au lutteur . : Sunu Lamb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *